News Microsoft n°12 : Windows 10

Cela fait presque 6 mois que je n'ai pas sorti une News Microsoft, la dernière datant de décembre. Alors, à un peu plus d'un mois de la sortie de Windows 10, j'ai décidé de m'y remettre. On a pu lire pas mal de choses sur le net depuis janvier. Des petites infos à gauche à droite, quelques rumeurs etc. Le moment est donc venu de faire un peu le point sur tout ça.

Logo Microsoft

 

Disponibilité de Windows 10

La première information concerne, bien évidemment, la date de sortie du prochain système d'exploitation (OS) de Microsoft. Eh bien ce sera le 29 juillet 2015. On connait désormais les 6 éditions qui constitueront l'offre Windows 10 : Home, Pro, Entreprise, Education, Mobile (pour smartphones et tablettes) et Mobile Entreprise.

Microsoft a communiqué sur la configuration minimale nécessaire pour faire tourner ce nouvel OS. Voici donc un tableau résumant cette configuration, en fonction de l'architecture.

Windows 10 : configuration minimale

Windows 10 : configuration minimale

Comme on peut le voir, la configuration est assez légère ce qui devrait permettre à Windows 10 de tourner sur quasiment toutes les machines de ces dix dernières années.

Enfin, le dernier point à aborder ici est son tarif. Durant un an, à partir de la date de sa sortie, la mise à niveau de Windows 7 ou Windows 8 et 8.1 vers Windows 10 sera gratuite. Cette mesure ne concerne que les particuliers et, contrairement aux rumeurs qui ont pu circuler sur la toile, les possesseurs d'une licence piratée n'auront pas le droit à cette mise à jour gratuite. Dans les autres cas, le tarif sera équivalent aux tarifs actuellement en vigueur pour Windows 8 (soit environ 119 $ pour la version Home et 199 $ pour la version Pro).

 

Windows 10 : dernière version majeure de Windows 

Plus de version majeur, mais une seule version, qui évolue continuellement. Telle est la nouvelle vision de Microsoft concernant son système d'exploitation. Il n'y aura donc pas, en théorie, de Windows 11... Très pratique, cela permettra d'avoir une machine toujours à jour et de ne pas avoir à repayer une nouvelle licence, quelques années après avoir acheté son PC, pour passer sur une nouvelle version.

 

Du changement pour Windows Update

Le système de mise à jour va être totalement chamboulé. Trois modes seront existeront, en fonction des licences de l'OS.

  • Current Branch (CB) --> toutes les mises à jour sont poussées automatiquement sans pouvoir les refuser/ignorer/bloquer. C'est le mode qui sera actif sur l'édition Home. On parlera ici de Windows Update 
  • Current Branch For Business (CBB) --> embarqué dans la version Pro, cela permettra aux entreprises de choisir leur mode de mise à jour (Win Update, Win Update For Business ou WSUS). Ici, pas d'installation automatique : l'administrateur décidera de les installer ou les repousser à plus tard. Il semblerait qu'avec ce mode, les mises à jour devraient tout de même être obligatoire (pas de possibilité de les bloquer ou de les retarder indéfiniment).
  • Long Term Servicing Branch (LTBS) --> L'idée ici est de laisser le maximum de souplesse aux administrateurs. La cible : l'édition Entreprise de Windows.

Petite précision, je viens d'évoquer le terme Windows Update For Business. Ce composant permet de gérer plus finement le processus de mise à jour, en offrant notamment une meilleure intégration avec System Center et Enterprise Mobility Suite.

 

Fonctionnalités pour les entreprises

Containérisation : une nouveauté pour Microsoft. La fonction Enterprise Data Protection permettra de cloisonner les données professionnelles dans un container chiffré. C'est ce que propose, par exemple, MyKnox de Samsung, pour Android, mais également bon nombre de solutions MDM. Une fois encore, l'éditeur de Redmond ne fait que rattraper son retard...

DeviceGuard fait également son entrée. Cette fonctionnalité permet de ne faire tourner sur une machine que ce qui a été approuvé par l'administrateur. Un outil qui devrait plaire aux  entreprises puisqu'il contribuera sûrement à améliorer la sécurité de l'OS.

 

Microsoft Edge (Projet Spartan)

J'avais publié, il y a quelques semaines, un article au sujet d'Internet Explorer (IE) et du nouveau navigateur de Microsoft (encore dénommé Spartan à l'époque) dans lequel j'évoquais les problèmes d'IE et pourquoi Microsoft avait souhaité mettre en place un nouveau navigateur. Avec Edge, Microsoft va rattraper pas mal de retard vis à vis de ses concurrents Google Chrome et Mozilla Firefox. Parmi les nouveautés, on trouvera la possibilité d’annoter les pages web, mais également la synchronisation des favoris, des mots de passe et de l'historique de navigation. Mais Edge c'est également l'occasion de dire au revoir aux casseroles que sont les ActiveX et le VBScript.

De quoi repartir du bon pied ? L'avenir nous le dira.

 

Kit de déploiement Windows 10

Windows 10 ADK (le Kit de déploiement Windows 10) est disponible en version Release Candidate. Pour le téléchargement, rendez-vous ici. Celui-ci embarquera, comme on peut s'en douter, un environnement WinPE Windows 10, mais également un nouvel outil pour créer des images Windows personnalisées : Windows Imaging and Configuration Designer (ICD). Et, bien sûr, on aura le droit aux outils classiques : USMT (User State Migration Tool) pour transférer les données des utilisateurs, ACT (Application Compatibility Tool) pour détecter d'éventuelles incompatibilités d'applications etc.

 

 

En conclusion, pas grand chose d'original. Microsoft ajoute de nouvelles fonctionnalités mais qui sont déjà présentes chez la concurrence. Le seul grand changement est surement celui du cycle de développement de l'OS. Enfin, l'arrivée d'un nouveau navigateur est une bonne chose car Microsoft se rapproche des standards du web, mais va poser bon nombre de questions dans le monde professionnel, notamment l'articulation entre Edge et Internet Explorer afin d'utiliser le bon navigateur à chaque fois (je pense ici aux ActiveX, par exemple).

 

Sandstorm

Sandstorm

Ingénieur Systèmes passionné d'informatique et de High-Tech, Sandstorm a créé JusteGeek.fr en 2013. Il aime les geekeries en tout genre.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.