Dans mon ancien appartement, je bénéficiais d'une connexion fibre chez Numericable, avec initialement un débit de 30 mb/s en download et 2 mb/s en upload et upgradé par la suite à 100 mb/s en download et 10 mb/s en upload. Mais récemment, j'ai déménagé. Et la campagne, ça ne connait pas la fibre. Bon je vous rassure tout de suite, bénéficier d'une bonne connexion était l'un de mes critères de choix pour le terrain (quoi ? vous êtes choqués ? 😀 ). J'ai donc trouvé un terrain, qui bien que n'étant pas raccordé à la fibre, est raccordé au VDSL. De quoi avoir une vraie connexion. J'ai donc souscrit à une offre VDSL chez OVH. Voici un petit retour d'expérience sur le sujet, puisque OVH est assez peu connu des particuliers...

 

Le VDSL : qu'est ce que c'est ?

Il apparaît nécessaire de faire ici une aparté sur la technologie VDSL, que bon nombre de gens ne connaissent pas. Le VDSL (pour Very hight-bit-rate Digital Subscriber Line) est une technologie qui permet d'accéder à Internet. Jusque là vous me suivez ? Tout comme l'ADSL, le VDSL utilise nos bonnes vieilles lignes de cuivre pour faire transiter les donner. Mais le VDSL est en fait une amélioration de l'ADSL qui permet d'avoir de meilleurs débits, aussi bien en download qu'en upload. Bon, en contre partie, tout le monde n'est pas éligible au VDSL. Il faut pour cela être relativement proche du central téléphonique (NRA). Par exemple, la liaison entre ma maison et le NRA mesure environ 600 mètres.  

En moyenne à partir de 1 200 mètres le VDSL n'apporte plus rien. Pour comprendre la différence techniquement, voici un extrait du site d'OVH : 

Qu’est-ce qui expliquent ces différences de débit ? Techniquement, c’est la bande de fréquence utilisée pour générer et propager les signaux (ondes) sur la paire de cuivre qui va définir les limites. Plus la bande de fréquence est large, plus elle inclut de haute fréquence et plus le débit atteignable est important. Cependant, plus les fréquences sont hautes, plus elles sont affectées par la distance ce qui impacte fortement le débit. Utiliser une bande de fréquence large permet de proposer de meilleurs débits sous réserve que le client ne soit pas trop éloigné du NRA (moins de 1.2Km). Il suffirait donc d'utiliser des fréquences élevées et se situer près du NRA pour bénéficier des meilleurs débits ? 

Pour en savoir plus, rendez-vous ici. Voici un graphique réalisé par OVH laissant apparaître le gain du VDSL2 par rapport à l'ADSL en fonction de l'éloignement au NRA.

Comparaison des débits entre ADSL et VDSL en fonction de l'éloignement du NRA

Le VDSL2 permet d'attendre des débits théoriques de 92 Mbps en download et 36 Mbps en upload. Cette technologie peut donc être proposée par les FAI en France, comme Orange ou OVH.

 

Pourquoi j'ai choisi OVH comme FAI ?

Inutile de présenter OVH, leader européen du cloud et 3ème société d’hébergement Internet dans le monde, dont le développement à l'international s'intensifie chaque mois. D'autant plus que si vous me suivez, vous devez commencer à les connaître puisque j'en parle de temps en temps. Mais d'habitude j'en parle surtout pour la partie Serveurs / Cloud / Hébergement / Domaines, mais jamais pour la partie Télécom. On va remédier à cela immédiatement 🙂

Lorsque j'ai trouvé mon terrain pour bâtir la maison, j'ai tout de suite examiné la connexion que je pourrais avoir. Et d'après mes recherches, Orange et OVH pouvait me proposer du VDSL2. N'étant pas forcément fan d'orange et de sa "magnifique" Livebox, je me suis tourné vers OVH. Au delà de sa réputation, OVH possède son propre réseau qu'il maintient lui même et surtout l'hébergeur met l'accent sur la neutralité du réseau. L'idée derrière tout ça, c'est de proposer un réseau performant et sans bridage. Exit donc les services télé inclus dans les abonnements xDSL, OVH se contente de ce qu'il sait faire : du réseau. Bon et bien moi, ça me va ! Du moins sur le papier parce qu'à ce stade, ce n'était que des suppositions.

Je n'avais même pas emménagé que j'avais déjà fait installer la ligne téléphonique et activé l'abonnement VDSL. Encore en plein travaux, je m'étais accordé quelques minutes pour brancher la box et un PC. Le résultat était plutôt positif, je vous laisse juger par vous même.

Bon et bien pour une connexion de campagne, c'est plutôt pas mal.

Voici les caractéristiques de mon abonnement :

  • accès VDSL2
  • 2 comptes mail "@ovh.fr"
  • Fax virtuel
  • 2 x 10 To de stockage dans le cloud hubiC
  • Un engagement de 12 mois (pas de tacite reconduction)
  • Fourniture d'un téléphone IP (plug & Phone) échangeable gratuitement en cas de panne
  • Téléphonie : appels fixes vers 40 destinations et vers les mobiles FR
  • GTR (garantie de temps de rétablissement) de 4 heures

 

VDSL OVH : la facture pique !!!

Je n'ai pas mis longtemps pour me décider : je veux une connexion VDSL OVH. À ce moment, je n'avais pas encore regardé les tarifs. Et j'ai vite été surpris ! Car si l'abonnement xDSL est à 24,99€ HT par mois, il faut ensuite rajouté le surcoût pour le VDSL en collecte. Et cette collecte est, quant à elle, facturée 20 € HT ! Ce qui fait au total un abonnement mensuel de 53,99 €. Ouille, ça pique. J'ai l'impression d'avoir un système comme on peut avoir à l'étranger (par exemple au Canada) où si tu veux plus de débit, il faut payer plus... De mémoire, je devais être entre 40 et 45 € chez Numericable, ce qui fait tout de même une belle augmentation mensuelle.

Petite précision : le surcoût est ici dû au fait le VDSL est réalisé en collecte, c'est à dire par l'intermédiaire des infrastructures Orange. Si j'avais été éligible au VDSL directement par OVH, je n'aurais pas eu à payer ce surcoût.

Je pense donc que pour opter pour le VDSL OVH, il faut réellement en avoir l'utilité, surtout si l'on passe par les infras Orange. Et c'est mon cas. Avoir un bon upload est pour moi primordial, pour pouvoir externaliser des (gros) backups, publier des serveurs web hébergés chez moi et envoyer des vidéos sur YouTube...

 

VDSL OVH, Box et téléphonie

Bon comme je le sous-entendais plus haut, je suis assez exigeant et j'ai des besoins un peu particulier. Dans mon ancien logement, je disposais d'un routeur OpenWRT qui gérait tout mon LAN. La box Numericable quant à elle était simplement connectée en mode bridge. En mettant en place la nouvelle connexion, je me suis posé la question : est-ce que le routeur fourni par OVH serait suffisant pour moi ? La réponse m'est apparue assez rapidement : NON. Dès les premiers temps, j'ai voulu remettre en service mon ProLiant. Mais impossible de rediriger certains ports vers une machine virtuelle hébergée par celui-ci : le routeur OVH (un modèle Technicolor TG788vn) ne voit pas cette machine virtuelle. Mais pourquoi ? Je me suis aperçu en fouinant un peu plus que certaines de mes machines n'étaient pas vues par ce routeur. J'ai bien essayé de régler le problème, mais quand ça veut pas... ça veut pas !

Pas grave, je prends la décision de passer le routeur OVH en mode bridge et de remettre mon OpenWRT derrière. Problème : mon routeur ne récupère pas la connexion. Il semble que le mode bridge ne soit pas fonctionnel. Grrr. J'ai donc sollicité un peu d'aide sur le forum OVH. Un membre du staff a alors vu mon sujet et m'a indiqué que comme je suis en collecte, je devais injecter une configuration spéciale dans le routeur. Il m'a donné le lien et cela a fonctionné ! Cool, mais c'est dommage que je n'ai pas pu trouvé cela tout seul sur leur site...

Bref, tout content, me voilà en mode bridge avec mon routeur OpenWRT derrière. Ah mais dans cette configuration je perds la téléphonie sur le routeur OVH (les ports RJ11 ne fonctionnent plus) ! Ah ah ah ! Et c'est là que cela va se compliquer. J'ai fais appel au support OVH, ainsi qu'à la communauté OVH (forum) pour obtenir des informations sur mes choix. 

  •  Demander un "Plug & Phone" à OVH. Gratuit, moyennant le paiement d'une caution, il s'agit d'un téléphone IP, pré-configuré qu'il suffit de brancher pour que cela fonctionne. Cela limite alors les possibilités ; je ne pourrais avoir qu'un seul téléphone sur la ligne (pas de possibilité d'en mettre 2, par exemple, un dans le salon et un dans le bureau).
  • Conserver la box OVH en mode routeur (non s'il vous plait je veux pas...)
  • Commander une ligne SIP supplémentaire, sur laquelle je pourrais mettre un IP phone, un softphone etc. moyennant la modique somme de 1,20€ par mois. Sans déconner, je paie déjà 53,99€ par mois. Et en plus, si je veux le téléphone fixe il me faut repayer ? Ok j'ai un usage particulier, mais quand même...

Finalement, je vais donc choisir l'option Plug & Phone. C'est sans doute ce qui s'avère le plus simple et cela me permettra de conserver la configuration que je voulais au départ.

 

Conclusion

Pour finir ce billet, je dois bien avouer que je suis très satisfait de cette connexion de campagne ! Elle fait pas mal de jaloux parmi mes amis qui eux aussi habitent en campagne et sont cantonnés à des débits entre 2 et 8 Mbps en download (et on ne parlera pas de leur upload 😀 ). Bon c'est un peu cher tout de même mais faut savoir ce qu'on veut. Je regrette tout même un point : la mise en place un peu difficile, notamment avec le mode bridge. Au final, tout est désormais fonctionnel et je suis pleinement content de ma connexion VDSL OVH.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez JusteGeek
Google+       Facebook       Twitter       YouTube       Instagram       Flux RSS
Publicité Amazon Premium
Rechercher sur Amazon


Publicité GearBest.com

GearBest.com

Catégories