La majorité d'entre nous aime avoir un beau téléphone tout récent, tout neuf, offrant plein de fonctionnalités. Oui, mais un téléphone neuf, et haut de gamme, ça coûte cher... très cher. En 2013, on attendait une offre de mobile subventionné de la part de Free Mobile. Et bien c'est raté. Free a préféré innover et lancer la location de smartphones. Ainsi, on peut profiter d'un téléphone récent et puissant, du genre Galaxy S4 ou iPhone 5S pour seulement 12€ par mois ! Ouhaa ! Pas cher ! Il faut sauter sur l'occasion !!! He bien pas forcément. Renseignez vous bien sur ce contrat de location. L'UFC Que Choisir s'est empressée d'étudier ce contrat de location pour voir réellement de quoi il en retourne. Voici quelques infos sur le sujet.

Free Mobile

 

Tout d'abord, quelles sont les offres de locations ?

  • Samsung Galaxy S4 : 49 à la commande puis 12€/mois
  • Samsung Galaxy Note 3 : 129 à la commande puis 12€/mois
  • Apple iPhone 5S 16Go : 99€ à la commande puis 12€/mois

 

Etant donné qu'il s'agit d'un contrat de location, la première chose qu'il faut avoir en tête est que vous ne serez jamais propriétaire du Smartphone, et au terme du contrat de location, il vous faudra le restituer. Bien sur il est ensuite possible de louer un Smartphone nouveau modèle, dans les mêmes conditions. Et Free insiste sur la facturation distincte et claire, entre d'un côté l'abonnement téléphonique et de l'autre la location de smartphones.

 

La fin du "sans engagement"

La location de smartphones chez Free se fait sur 24 mois. Ainsi, en louant un Smartphone, fini le forfait sans engagement, et bonjour l'engagement sur 24 mois. Sympa venant d'un opérateur qui a toujours prôné la liberté et le "sans engagement"... Et si vous désirez arrêter la location durant la période d'engagement vous devrez payer la totalité des loyers restants... (donc entre nous aucun intérêt à résilier avant...). Et si vous souhaitez quitter Free Mobile pour un concurrent, vous pourrez alors conserver la mobile jusqu'à la fin de l'engagement... mais moyennant une hausse du tarif de 5euros, faisant donc passer la location à 17euros par mois.

Juridiquement, cela permet à Free de soustraire le mobile de l'application de la loi Chatel, qui permet à un client engagé pour 24 mois de résilier au bout de 12 mois (moyennant le paiement de 1/4 des loyers restant).

Une fois l'engagement de 24 mois écoulé, trois solutions s'offre au client : conserver le mobile et continuer la location, changer pour un nouveau mobile plus récent, mettre fin au contrat de location.

 

La gestion des pannes

Et là, je pense que Free fait très fort... car l'opérateur s'engage à couvrir la panne du Smartphone, si celle-ci réside dans "un vice inhérent au mobile". En d'autres termes, l'abonné qui constate un dysfonctionnement du mobile devra prouver que ce problème est dû à un vice caché du mobile... Bon courage ! Si le vice inhérent n'est pas prouvé, alors Free pourra faire réparer le mobile aux frais de l'abonné, estimant que c'est ce dernier qui est responsable de ce dysfonctionnement. Sympa... surtout quant on voit le prix de réparation d'un Smartphone.

 

Et en cas de vol ?

Pas de panique Free a tout prévu... du moins tout prévu pour se couvrir. En cas de vol, le client doit immédiatement prévenir Free Mobile, qui mettra fin au contrat "du fait de l'utilisateur". Mais attention, le client sera alors redevable d'une indemnité pour cette résiliation : 500euros en période d'engagement et 250€ si l'engagement est terminé... En gros si vous avez payé 20 mois (soit 240euros) vous devez vous acquitter d'une indemnité de 500€... ça commence à faire cher le Smartphone !

 

Les pénalités pour non restitution et mauvais état

Free Mobile a inclu dans le contrat une clause stipulant que des pénalités de non restitution seront appliquées d'un montant de 250€ en cas de non restitution du Smartphone à l'issu du contrat. Cela peut paraitre logique. Mais le contrat prévoit aussi une pénalité de 250€ en cas de restitution "dans un mauvais état de fonctionnement". Hum hum... Qu'est ce qu'un mauvais état de fonctionnement ? Ce critère est laissé à la libre appréciation de Free. Et après 24 mois d'utilisation, un Smartphone peut très bien présenter des micro-rayures sur l'écran, voire même des rayures, ainsi que des traces sur la coque... Cela sera t-il suffisant à Free pour qualifier un mauvais été de fonctionnement ? Hélas, nous n'avons pas encore de recul sur l'offre pour le dire, mais il vaut mieux se méfier tout de même.

Et j'irai plus loin en abordant un peu le sujet de l'obsolescence programmée. Pour ceux qui ne connaissent pas ou peu le sujet, je vous invite à lire un article que j'avais écris sur le sujet (ici). Qui nous dis que le Smartphone sera encore en parfait état de fonctionnement après deux ans d'utilisation ?

Et un dernier point : la batterie. Au bout de deux ans, la batterie s'use et l'autonomie du Smartphone sera considérablement réduite... une autonomie trop faible peut-elle être constitutive de ce mauvais état de fonctionnement ? Un grand nombre d'interrogations subsiste sur le sujet.

 

Finalement la location ?

Finalement, mais ce n'est que mon avis, la location de smartphones est risquée. Sous couvert de faire quelques économies, on peut se retrouver à payer bien plus que pour un achat...Attention donc, réfléchissez bien avant de vous lancer dans cette location de Smartphone. Et n'hésitez pas à rechercher les études de UFC Que Choisir sur le sujet. 

Par la suite, peut être que les concurrents vont emboîter le pas et proposer eux aussi des smartphones en location. Dans ce cas, les conditions de location pourraient surement évoluer... Affaire à suivre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez JusteGeek
Google+     Facebook     Twitter     YouTube     Instagram     Flux RSS     Nikon Club
Publicité Amazon Premium
Rechercher sur Amazon


Publicité GearBest.com

GearBest.com

Catégories