Retour sur l'OVH Summit 2016 : "TOGETHER"

Pour la 4ème année consécutive, OVH a organisé un événement afin de partager un moment fort avec ses clients et partenaires. L'OVH Summit 2016 s'est, en effet, déroulé aux Docks de Paris le mardi 11 octobre 2016. Cette journée est l'occasion pour l'hébergeur de communiquer avec ses clients sur son évolution, sur l'année écoulée et sur ce qui va arriver pour l'année à venir.  Je vous propose donc de revenir sur cette journée, sur la Keynote, les labs et les conférences de manière non exhaustive.

Logo OVH SUMMIT 2016

 

Les news d'OVH

OVH entend améliorer sa présence à l'internationnal

Le message d'OVH est clair, avoir 12 datacenters dans 2 pays, c'est sympa, mais ce n'est pas suffisant. La cible est déjà établie : disposer de 27 datacenters (DC) répartis dans 11 pays. L’idée est donc la construction de 10 nouveaux datacenters. Et le projet est déjà initié puisque 3 de ces DC sont déjà UP. Ces trois nouveaux datacenters sont situés à Varsovie, Singapour et Sydney. Et pour faire communiquer tout cela, Oles (Octave Klaba, CTO) est fier d'annoncé que le réseau OVH fait désormais le tour du monde ! 

Il est même possible de tester dès maintenant, par l'intermédiaire d'une offre découverte, un serveur dédié dans l’un de ces nouveaux DC (offre limitée en volume)

 

Quelques changements financiers

Pour faire face à l’accélération de ses dépenses, l’entreprise familiale va quelque peu évoluer. OVH va faire appel à deux fonds d’investissement américains (TowerBrook Capital Partners et KKR) pour lever la modique somme de 250 millions d’euros. Cette levée de fonds s’inscrit dans un projet de développement nécessitant un investissement de 1,5 milliard d’€ sous 5 ans.

 

OVH arrive aux Etats-Unis

Vous l’avez peut-être déjà lu dans la presse, OVH va arriver aux États-Unis, avec un DC sur la côte Est et un autre sur la côte Ouest. Pour la côte Est, l’implantation se fera en Virginie. Et c’est en cours. Pour la côte Ouest États-Unis, en revanche, OVH doit faire face à un adversaire imprévu : les producteurs de marijuana. Ces derniers recherchent et achètent, en effet, des terrains et bâtiments possédant de gros approvisionnements électriques… Ce que recherche également OVH pour pouvoir exploiter des datacenters. On peut donc dire que l’implantation est retardée par les plantations ! Oles reste cependant optimiste et estime que l'emplacement devrait être trouvé pour début 2017.

Jusqu'alors, OVH ne s'était pas implanté aux USA notamment à cause des règles en vigueur et de la protection des données de ses clients. Aujourd'hui, pour contourner ce problème, OVH va ouvrir une une filiale USA, dont les clients signeront un contrat différent, en connaissance de cause, dirons-nous. Cela ne changera alors rien pour les clients n'étant pas hébergés aux États-Unis.

 

OVH : Innovation, Passion et Transparence

L'entreprise de Roubaix, qui compte aujourd'hui 1 300 employés, a tenu à affirmer une nouvelle fois les trois valeurs sur lesquelles elle s'appuie : l'innovation, la passion et la transparence. Et OVH n'oublie pas que son existence et son origine sont dues en grande partie au monde de l'open source. Prochainement, le Manager v6, par lequel les clients peuvent administrer leurs produits, sera mis à disposition de tous, sous licence open source.

 

E-Health : disponible pour la fin de l'année

En France, les conditions légales et réglementaires pour pouvoir héberger des données de santés sont très strictes et nécessitent un agrément. Avant la fin de l'année 2016, OVH sera accrédité pour pouvoir héberger ce type de données.

 

Digital Launch Pad : 9 mois après

Lors du Summit 2015, OVH a lancé son programme Digital Launch Pad (DLP), visant à accompagner des startups dans la concrétisation de leurs projets. En 9 mois d’existence, le programme DLP a séduit plus de 400 startups. Un franc succès, donc, pour ce programme.

 

1 an d'Over-The-Box 

Lors de l'Opus 2015, OVH a lancé son offre Over-The-Box (OTB). Un an après, OVH constate que les clients sont contents mais veulent plus de simplicité pour l'installation et surtout plus de débit. La satisfaction du client avant tout, l’hébergeur a donc annoncé OTB v2 : cette nouvelle version intègre un switch disposant de 14 ports 1 Gbps. Enfin, l’offre sera moins chère que la précédente version.

 

Sécurité : SSL pour tout le monde !

La sécurité ne doit pas être chère pour les clients. C’est dans cet optique qu’OVH a adhéré à Let’s Encrypt. Actuellement, l’hébergeur travaille sur la généralisation du SSL. Dans un premier temps pour les hébergement web mutualisés, puis dans un second temps pour tous les services (VPS…). SSL Gateway est gratuit par défaut. Après, il est possible d'opter pour un certificat SSL EV (Extended Validation). Il s'agit du certificat qui permet de vérifier vraiment l’identité du serveur etc et d'avoir la barre verte lors de la navigation. Mais pour bénéficier de ce SSL EV, il faudra payer, bien sûr.

 

OVH lance son programme de bug bounty

Les programmes de Bug Bounty sont à la mode ces derniers temps et cela n'a pas échappé à l’hébergeur roubaisien. Ce programme a été présenté lors de la Nuit Du Hack 2016 (qui s'est déroulée en juin dernier). Et le jeu en vaut la chandelle puisque pour les plus gros bugs, la récompense peut monter jusqu'à 10 000 €. Pour en savoir plus sur ce programme, rendez-vous ici.

 

Serveurs dédiés : "Dedicated server is not dead"

Malgré la richesse des offres Cloud chez OVH, l'hébergeur l'affirme : le serveur dédié n'est pas mort. Et de nouvelles fonctionnalités arrivent. OVH propose désormais un nouveau réseau sur les serveurs dédiés. Il s’agit d’un réseau de management pour avoir toujours la main sur son serveur... Chaque serveur sera sur 2 switchs du monde avec 2 câbles. Il est possible de rester seulement en vRack (Privé), ou de mixer Cloud privé et Cloud public. Au niveau des serveurs dédiés, les configurations peuvent aller jusqu’à 72 cores, 144 thread et 3 To de RAM. Les disques durs quant à eux peuvent désormais être NVMe

 

Et pour l'avenir ?

Faire le bilan de l'année écoulée, c'est bien. Annoncer ce qui va arrive à court et moyen terme, c'est bien aussi. Mais d'une manière plus générale, comment OVH voit l'informatique de demain ? A partir de 2017, selon l'hébergeur, exit PC, clavier et souris. L'avenir sera axée sur le mobile. D'ailleurs les jeunes générations n'utilisent presque que cela. On est passé du développement "responsive" au développement "Mobile First". Pour 2017, on développera "Mobile Only" !

 

Mon avis sur l'OVH SUMMIT 2016

Cette année, j'avais opté pour un programme très ambitieux : 1 lab et 2 conférences pour l’après-midi. Malheureusement mon planning s'est trouvé chamboulé lorsque, sortant de mon lab NSX et vRealize Operations, j'ai voulu rejoindre la première conf (Ansible et Public Cloud) : salle pleine, impossible donc d'y assister... Je me suis donc rabattu sur une autre conférence intitulée Nouvelle génération de CMS : il ne peut en rester qu'un, avant d'attaquer, pour terminer l'après-midi une conf ayant pour thème Analysez vos données SEO avec R et Kibana sur DBaaS Logs.

 

Lab NSX et vRealize Operations

Ce lab, d'une durée de 90 minutes avait pour objectif de mettre en place NSX sur une petite infra composée de 2 serveurs web et d'un serveur SQL, placés dans des sous-réseaux différents, et d'appréhender vRealize Operations. Après une introduction aux fonctionnalités de NSX, nous sommes donc passés à la pratique. La mise en place de la fonctionnalité NSX a été réalisée sans soucis. En revanche, la partie présentation de vRealize Operations a été très succincte, faute de temps. Il faut bien avouer que le programme du lab était quand même important et donc difficile à mener en seulement 90 minutes. L'idéal aurait sans doute été une durée de 2 heures, ou de scinder en deux labs : un sur NSX et ensuite un second sur vRealize Operations.

 

Conf : Nouvelle génération de CMS : il ne peut en rester qu'un

Je n'avais pas choisi initialement cette conférence, mais à la lecture du titre je me suis dis pourquoi pas. Je suis satisfait de WordPress et je n'envisage pas de changer de CMS mais je veux bien découvrir d'autres plateformes. Direction la conférence donc. Mauvaise nouvelle, 90 % des gens ayant assisté à la conf précédente dans la même salle ont décidé de rester... Du coup, ce sera conférence debout. La conférence commence et l'intervenant nous parle effectivement de CMS : Joomla, Drupal, WordPress... D'accord, mais alors cette nouvelle génération ? La réponse "cette nouvelle génération existe mais on ne la recommande pas". OK, donc il semble que le titre de la conf a été assez mal choisi. Bref, l'accent a été mis, comme on peut s'en douter, sur WordPress, qui anime 59% des sites utilisant un CMS. Au final, la conférence a permis aux néophytes de WordPress de glaner quelques conseils...

 

Conf :  Analysez vos données SEO avec R et Kibana sur DBaaS Logs

Ah le SEO ! un sujet intéressant, qui obsède souvent les webmasters. Moi le premier, je dois bien avouer que je me suis un peu penché sur le sujet en début d'année, avec mon audit RMTech. Bref, j'ai trouvé cette conf plus intéressante, car bien plus technique. Peut être même un peu trop, vu la durée de la conf. Enfin bon le sujet était intéressant et ça m'a donné envie d'essayer. Il faudrait que je me note ça sur une ToDo List pour le faire le jour où j'aurais un peu de temps 🙂

 

Conclusion sur l'OVH Summit 2016

Pour terminer cet article, je vais donner mon avis sur l'OVH SUMMIT 2016. La Keynote du matin a été un grand moment, débuté en musique avec une chanson d'AC/DC interprétée par Octave KLABA (fondateur et CTO), Laurent ALLARD (CEO) et un batteur (dont je ne connais pas le nom). 

De manière générale, l'événement a été réussi je trouve. Mais je pense que le Summit commence a être victime de son succès. En effet, les conférences deviennent difficiles d'accès, car très sollicités. Il est alors difficile de suivre le planning fixé initialement. Peut être qu'il faudrait revoir un peu l'organisation, ou trouver un endroit plus adapté au succès de cette journée. Ensuite, je trouve que de nombreuses conférences sont intéressantes, mais il n'est malheureusement pas possible de les suivre toutes, car cela ne se déroule que sur une seule après-midi...

 

Sandstorm

Sandstorm

Ingénieur Systèmes passionné d'informatique et de High-Tech, Sandstorm a créé JusteGeek.fr en 2013. Il aime les geekeries en tout genre.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.