Monitorez facilement votre serveur Linux avec Linux-Dash

Vous vous êtes peut-être déjà posé des questions pour monitorer un serveur linux facilement. Bien sûr il existe des solutions très complètes du genre Nagios/Centreon, Zenoss... mais ces solutions sont parfois complexes à mettre en place, et à paramétrer pour obtenir ce que l'on veut. Et bien sachez qu'il existe une solution pour avoir un aperçu de sa machine, très facilement, et en utilisant seulement son navigateur web. Cette solution ? Linux-Dash.

Voyons donc les possibilités de cette solution.

 

Installation de Linux-Dash

Pour installer Linux-Dash, il faut au préalable un serveur Web (apache2 fait parfaitement l'affaire), ainsi que php5, php5-json, php5-curl et php5-fpm. Si vous n'avez pas ces éléments sur votre serveur, commencez par les installer.

Pour les systèmes Debian/Ubuntu, la commande suivante devrait faire l'affaire :

# apt-get install apache2 php5 php5-json php5-curl php5-fpm

 

Une fois que c'est installé, placez-vous sur le répertoire destiné à accueillir le produit (site web). Par défaut, par exemple, vous pouvez le mettre à la racine de votre serveur web (/var/www pour debian ; /var/www/html pour ubuntu ...). Puis récupérer les fichiers de linux-dash :

# git clone https://github.com/afaqurk/linux-dash

Ou bien, si vous n'utilisez pas Git, vous pouvez utiliser la classique commande wget pour télécharger l'archive disponible sur GitHub puis décompressez là :

# wget https://github.com/afaqurk/linux-dash/archive/master.zip

# unzip master.zip

Et voilà, Linux-Dash est installé. Aussi simple que ça. Pas de paramétrage compliqué, il vous suffit d'ouvrir votre navigateur et de pointer sur l'emplacement où vous avez stocké Linux-Dash

 

Utilisation de Linux-Dash

Bon, c'est installé OK, mais comment ça marche ? Voici pour commencer un screenshot de la page d'accueil de Linux-Dash.

Linux Dash

 

Bien sûr, la capture d'écran n'est pas complète puisque la page est bien plus grande que ça. En réalité, cette page d'accueil est paramétrable à souhait. De base, tous les widgets existants sont présents. Vous pouvez en retirer pour laisser seulement ce dont vous avez besoin, et vous pouvez agencer ces widgets sur la page, comme vous le désirez, simplement en faisant du glisser-déposer. Pratique hein ?

En haut de la page web, vous remarquerez une barre de menu. Cette barre ne vous fera pas changer de page mais vous permettra d'arriver directement sur le widget concerné.

Linux Dash

 

Linux-Dash vous permettra d'avoir une vue sur :

  • Les disques-durs : partitions, tailles, utilisation...
  • Le processeur : utilisation par processus, nombre de core et charge CPU...
  • Mémoire vive : quantité totale, mémoire libre, mémoire utilisée
  • Les utilisateurs : liste de tous les utilisateurs, liste des utilisateurs connectés, avec heure de login...
  • Réseaux : informations relatives aux adresses réseaux des interfaces, au DHCP, ping, bande passante, trafic internet...
  • Informations relatives à la machine : version de l'OS, hostname, uptime...
  • Logiciels : vue des logiciels les plus courants (genre apache, nginx, vi, vsftps, java...), et de leur statut : (installé ou non) 

 

​La particularité de Linux-Dash, est qu'il ne collecte les informations que sur demande. Il est possible de rafraichir les données d'un widget en particulier, ou bien de tous les widgets disponibles. Je ne me suis pas penché sur la question, mais il est peut être possible de mettre en place un raffraichissment régulier afin d'avoir des informations mises à jour sans avoir à raffraichir manuellement. 

Linux-Dash est encore en version Beta et ne pourra donc que s'améliorer. Etant donné que le produit est open-source, vous pouvez bien évidement l'améliorer à votre guise pour en faire ce que vous voulez.

 

Finalement...

Personnellement, je trouve que Linux-Dash est une très bonne initiative et peut parfaitement satisfaire pour les cas où l'on souhaite monitorer un ou deux serveurs afin de controler l'usage de la machine. Cela permet d'éviter de mettre en place un serveur un peu plus lourd genre Nagios ou autre, lorsque l'on n'en a pas forcément l'utilité. Après, si vous avez besoin de monitorez un parc de machines, ou que vous avez des besoins spécifiques, Linux-Dash se révèlera, bien sûr, insuffisant.

 

Sandstorm

Sandstorm

Ingénieur Systèmes passionné d'informatique et de High-Tech, Sandstorm a créé JusteGeek.fr en 2013. Il aime les geekeries en tout genre.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.