[Tuto] Créer sa box retrogaming avec Recalbox

Le retrogaming est un domaine qui intéresse toutes les générations. Les gens de mon âge font un retour dans leur enfance durant laquelle ils ont pu jouer à la NES, la SuperNES, etc et les plus jeunes sont curieux de voir ce qu'il existait avant. Bon j'avoue qu'ils sont tout de même moins intéressés mais bon... Aujourd'hui, je vous propose un tutoriel pour créer vous même votre propre box de retrogaming et ce pour un coup dérisoire, grâce à Recalbox. Vous allez pouvoir replonger totalement dans votre jeunesse et inviter vos vieux copains d'enfance pour reprendre vos anciennes parties endiablées de Double Dragon, Street Fighter, Super Mario etc. 😀 

 

Ce dont vous avez besoin

Pour créer votre Recalbox, vous aurez besoin des éléments suivants :

  • 1 raspberry Pi 3 (mais ça marche aussi avec le 2, le 1 et le Pi zero)
  • 1 carte micro-SD (attention, les premiers modèles de raspberry utilisent des cartes SD. Vérifiez-donc au préalable le format de la carte en fonction de votre modèle de raspberry)
  • 1 câble micro-USB/USB pour alimenter le raspberry (bloc d'alimentation produisant au moins 1,5A)
  • 1 câble HDMI
  • Au moins une manette, mais 2 c'est mieux !

Retrouvez les liens des produits à la fin de cet article.

Donkey Kong Classic (SNES) sur RecalOS

 

Formatez votre carte micro-SD en FAT32

Si ce n'est pas déjà fait, vous allez devoir formater votre carte micro-SD (ou carte-SD) au format FAT32. Pour cela, connectez là sur votre PC (via un slot micro-SD ou en USB via un adaptateur), ouvrez l'explorateur Windows et faites un clic droit sur votre carte et cliquez sur Formater...

Commencez par formater la carte SD

Dans la fenêtre qui s'ouvre, sélectionnez FAT32 dans le menu Système de fichiers. Vous pouvez donner un nom à votre carte si vous le voulez. Il est possible ici de faire un formatage rapide. Cliquez enfin sur démarrer.

Un formatage rapide en FAT32 suffira

 

Télécharger les sources de RecalboxOS

Rendez-vous sur https://github.com/recalbox/recalbox-os/releases et téléchargez la dernière version, en cliquant sur le nom du fichier Zip. Au moment où je fais ce tutoriel, il s'agit de la version 4.0.1

Téléchargez la dernière version de RecalOS

Décompressez le contenu du fichier zip téléchargé sur votre carte micro-SD. Pour ma part j'utilise, 7-Zip mais vous pouvez utiliser un autre gestionnaire d'archive.

Décompressez les sources à la racine de votre carte SD

 

Installation de RecalboxOS

Insérez la carte micro-SD dans le Raspberry, puis raccordez-le à un écran ou une télévision avec un câble HDMI. Branchez une manette. Tout est prêt, il ne reste plus qu'à mettre le câble d'alimentation, et hop, le Raspberry démarre. L'installation va alors démarrer automatiquement.

Au démarrage du raspberry, l'installation se lance automatiquement

Patientez pendant l'installation

Une fois l'installation terminée, la Recalbox redémarre. Et voilà, vous avez une box de retrogaming !

L'interface de RecalOS

 

Configuration de la Recalbox

Au démarrage vous constatez que la Recalbox est en anglais. Un peu de configuration s'impose. Bien évidemment, on va la passer en français. Pour cela, appuyez sur la touche Start de votre manette pour ouvrir le menu.

Appuyez sur Start pour ouvrir le menu et allez sur System Settings

Allez ensuite sur System Settings et validez. Pour ma manette (une manette de Xbox), c'est le bouton B qui permet de valider. Définissez ensuite le langage sur Français et voilà.

Sélectionnez Language puis définissez Français

Pour que le changement soit appliqué, il faut redémarrer la Recalbox. Lorsque vous quittez le menu, le Recalbox vous avertira et redémarrera.

En validant, RecalOS vous avertit qu'il doit redémarrer.

 

Et voilà ! Vous avez maintenant une box retrogaming opérationnelle. Bon OK c'est pas mal, mais maintenant il faut des jeux. Car on risque vite de se lasser des 3 ou 4 jeux embarqués dans le système.

 

Ajouter des jeux à RecalboxOS

Bon alors c'est le moment où l'article devient un peu plus borderline ! 😀 Il existe des tas de sites qui vous proposeront de télécharger des jeux pour émulateurs. Ces jeux, baptisés ROM sont, en principe, utilisables avec la RecalBox. Mais attention, ce n'est pas très légal d'aller télécharger tous ces jeux. Bien sûr, si vous possédez les originaux alors là, c'est autre chose. On peut estimer ici que récupérer les ROM pour la Recalbox pourrait constituer une sorte d'exception de la copie privée... Donc on va partir du principe que vous avez bien évidemment acheté les jeux initialement ! Bah ouais je voudrais pas qu'on m'accuse d'incitation au téléchargement illégal ou je sais pas quoi. Tel n'est pas le but de ce tutoriel 😉

Vous avez donc eu une enfance particulièrement heureuse, avec tout un tas de jeux pour vos consoles et vous avez récupéré (je ne veux pas savoir comment) les ROMs de ces jeux. Que faire de ces fichiers ? C'est très simple. Il faut simplement relier votre Recalbox (le raspberry) à votre réseau local en utilisant son port RJ45. RecalboxOS partage, en effet, sur le réseau le dossier des Roms. Une fois la Recalbox raccordée au réseau, depuis votre ordinateur Windows ouvrez l'Explorateur de fichiers (Touche Windows + E). Recherchez maintenant votre Recalbox dans la partie réseau, ou bien saisissez dans la barre d'adresse :

\\recalbox

Puis validez avec la touche Entrée.  Vous allez alors voir les partages visibles de votre Recalbox. Pour ma part, je n'en vois qu'un nommé Share.

Seul le partage Share existe.

Double cliquez sur le partage Share pour entrer dedans. Vous avez alors accès à plusieurs dossiers. Celui qui nous intéresse est celui baptisé roms.

Les jeux sont stockés dans le dossier roms

Ouvrez donc le dossier roms : c'est la caverne d'Ali Baba !! Un dossier existe pour chaque console émulée.

Copiez votre Rom dans le bon dossier

Copiez simplement les roms dans le dossiers adéquate et voilà ! Vous n'avez plus qu'à prendre la manette et à geeker 🙂

 

Liens sponsorisés Amazon

 

Vous pouvez aussi trouver ces produits chez GearBest : Raspberry Pi 3 (34,70€), Starter Kit pour Raspberry Pi (12,63€) et carte microSD (10,64€).

 

Sandstorm

Sandstorm

Ingénieur Systèmes passionné d'informatique et de High-Tech, Sandstorm a créé JusteGeek.fr en 2013. Il aime les geekeries en tout genre.

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Avatar PAT PAT dit :

    Hello,

    Merci de toutes ces précisions.

    j'attaque ça dans la journée.

    Cordialement

  2. Avatar Impre’visible dit :

    Simple efficace j’adore je le recommande à tout le monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.