Il y a quelques semaines, je vous ai proposé un test vidéo d'un aspirateur robot (le iLife A4). Aujourd'hui, je vous propose de découvrir un modèle un peu plus évolué et signé Xiaomi : le Xiaomi Mi Robot Vacuum. Présentation, déballage, retour d'expérience après quelques semaines d'utilisation : je vous dis tout ! 🙂

 

Caractéristiques du Xiaomi Mi Robot Vacuum

  • Puissance d'aspiration : 1 800 pa
  • Autonomie : 2h30 (batterie Li-ion 5 200 mAh)
  • Application pour smartphone
  • 12 capteurs différents dont un capteur laser pour mesurer son environnement sur 360 degrés
  • Marque : Xiaomi

 

Déballage

Reçu sous quinzaine, l’aspirateur est dans un carton, qui lui-même est dans un carton avant d’arriver au carton de l’aspirateur… donc triple protection chez GearBest rien à rajouter c’est parfait !

Le carton de l'aspirateur robot de Xiaomi

D'un côté l'aspirateur : de l'autre les accessoires.

Un fois ouvert, on découvre un aspirateur cylindrique bien emmitouflé dans son bac en polystyrène. La station de charge, le câble et la notice sont dans un carton séparé.

L'aspirateur est bien calé dans son polystyrène

Station de charge, câble et notice sont dans un carton séparé

L’aspirateur est d’un beau blanc bien brillant.

L'aspirateur est d'un blanc bien brillant

Les accessoires, bac et brosses fixés par le scotch orange sont déjà montés. Dessous, on peut voir la brosse principale d’un orange bien vif (une seule brosse latérale ce qui s’avérera largement suffisant), 2 grosses roues motrices avec un débattement de "suspension" impressionnant et une petite roue boule.

Dessous : la brosse principale, un balayette sur un coté, deux roues motrices et une petite roue boule

Les roues possèdent un débattement type "suspension" pour pouvoir "passer partout"

Dessus, sous le beau capot blanc brillant le filtre et la cassette qui contiendra tous ce qui aura été aspiré.

Sous le capot, on retrouve non pas un V8 mais le bas récupérateur et un filtre

Voici le bac récupérateur

La station de recharge est d’un design sobre et élégant, le câble sans surprise possède un embout US, même si un adaptateur est gracieusement fourni, il est tout de même préférable de raccorder un cordon EU.

La station de charge possède un design sobre et élégant

Le câble possède une prise anglaise. Mieux vaut le remplacer par un câble avec prise français

La notice est bien présente mais un peu inutile sauf si on maîtrise parfaitement le mandarin. On y apprend tout de même qu’il vaut mieux éviter la proximité des escaliers, le robot ayant à première vue des envies de chutes libres, mais on y reviendra plus tard…

[Et c'est sur ce suspens insoutenable que s'arrête cette présentation et ce déballage de l'aspirateur Xiaomi Mi Robot Vacuum.]

Il est maintenant tant de passer à la mise en route de la bestiole. Et, pour commencer, on va avoir besoin d'installer l'application pour causer avec l'engin.

 

Installation de l’application

Avant de commencer à jouer à la fée du logis, il faut installer l’application. Pour cela, rien de plus simple il suffit de scanner le QR code qui se trouve sur la notice ou bien d’aller sur votre store et chercher l’application Mi-Home.

Scannez le QRCode se trouvant sur la notice

Une fois installée, le robot nettoyeur sera détecté. Il faudra tout de même lui donner votre clé wifi.

L'aspirateur est détecté par l'application

L'aspirateur se connecte à votre routeur une fois la clé WiFi renseignée

Une adresse IP sera alors prise par un périphérique appelé Rockrobo.

L'aspirateur est désormais connecté en WiFi

L'aspirateur est ensuite visible dans l'application, aux côtés des éventuels autres périphériques Mi dont vous disposez.

Le robot est désormais visible dans l''application MiHome

Ensuite, le firmware se mettra sans doute à jour, chose tout de même fréquente chez MI, qui a toujours tendance à bien suivre ses matériels.

Mi-Home demande de mettre àj jour le firmware de l'appareil

Mise à jour du firmware en cours

 

Utilisation du Xiaomi Mi Robot Vacuum

On arrive dans le vif du sujet : la délégation de cette tâche ingrate et répétitive qui est de passer l’aspirateur. Après avoir chargé le robot à 100% sur sa base, on lance l’application et on appuie sur l’icône représentant une petite brosse (à noter qu’on peut faire la même chose en appuyant sur le bouton au-dessus de l’aspirateur mais c’est nettement moins marrant), et là, la petite dame qui travaille dans l’aspirateur se réveille et nous dit dans un très bon chinois… quelque chose, puis l’aspiration se lance plus silencieuse que je ne le pensais (on peut, depuis l’application, choisir entre les 3 forces de succion) et le robot se meut, il quitte sa base, fait une rotation sur lui-même pour scanner son environnement, magiquement la modélisation de la pièce arrive sur l’écran du smartphone, l’aspirateur découvre l’ampleur de sa tâche et se lance méthodiquement à l’attaques des poussières.

Tout d’abord, il délimite une zone carrée d’environ 15 m², il commence par en faire le pourtour toujours en présentant sa brosse latérale dans l’angle avant de faire une série de va et vient parallèles entre eux si bien qu’on croirait qu’il suit exactement les joints du parquet !

Il fait le tour des pieds de tables avant reprendre son balais (sans jeu de mots), et pendant ce temps il continue de découvrir les pièces. La portée de son radar est spectaculaire : je l’ai vu scanner un mur à près de 8 m en passant par une ouverture de porte… Il n’est pas effarouché par les corps bougeant comme un chien ou un caméraman. Sur l’application, ils ne sont pas représentés mais, il les évite tout de même.

Il contourne les pieds de tables et autres obstacles facilement

Une fois la zone terminée, il détermine un autre carré et rejoue la même partition, le tour puis l’intérieur, rien n’est fait au hasard, tout est méthodiquement aspiré, un modèle d’efficacité qui n’est accessible qu’au haut de gamme de ce genre d’appareil.

Sur l'application, on voit la surface à nettoyer et le chemin emprunté par le robot

 

Au tapis mais pas KO…

On le sait, les tapis ne sont pas le terrain de prédilection des robots aspirateurs. Je possède moi-même LE cauchemar des aspirateurs, la hantise des brosses rotatives… le tapis poil-poil ! Une surface de fils tressés entre eux pour obtenir de grosses fibres prêtes à se détricotées à la première tentative de nettoyage… Bref un tapis qui ne peut être assainit qu’en le frappant…

Assez épais (environ 2-3cm), le robot arrive tout de même à grimper dessus grâce à un barycentre légèrement décalé vers l’arrière, délestant ainsi la roue avant ce qui est bien pensé. Une fois arrivé dessus, la ténacité de l’aspirateur l’oblige à passer à chaque endroit, les fils s’entourent autour de la brosse centrale, les roues patinent la trajectoire n’est plus vraiment droite mais est sans cesse corrigée. Au bout de quelques minutes, le besogneux a terminé le tapis tant bien que mal sans pouvoir bien mesurer le résultat. Il me faudra 5 bonne minutes pour ôter de la brosse principale tous les fils de tapis précautionneusement entortillés à l’aide du petit peigne fourni et prévu à cet effet. Visiblement, je ne suis pas le seul à avoir vécu cette situation !

Attention aux tapis avec poils : ils sont à éviter !

Une fois toute la surface brossée et aspirée, la petite dame qui est dans le robot nous dit, toujours dans un chinois irréprochable, autre chose, coupe l’aspiration et va retrouver sa base pour se recharger, cette phase est particulièrement intéressante à voir, une fois arrivé à une trentaine de centimètres de la base le robot opère un demi-tour pour présenter son arrière train en vient reculer doucement en faisant quelques petits zigzags sur les 3 derniers centimètres, un peu à la manière d’un humain qui souhaite bien se caler au fond de son siège… et puis la petite dame recause un peu et l’appareil se met en veille.

 

Et alors, ça nettoie?

Mise à part l’épreuve du tapis qui depuis quelques jours a curieusement migré dans le garage bien roulé comme il faut, le résultat est impressionnant, tant par la qualité du nettoyage que par le parcours méthodique du robot ! En un peu plus d’une demi-heure, il aspire les 40 m² de mon parquet, passe sur un tapis d’entrée qu’il laisse nickel en partant, passe sous le bahut de la salle puis le meuble TV, fait le tour des angles et passe sur chaque cm²… Le bac de l’aspirateur est bien plein, il faut dire que j’ai un chien qui aime bien perdre ses poils et tout ce qui peut bien être prise au piège dedans. Même avec un passage quotidien le bac doit être vidé à chaque fois…

Le bac récupérateur n'est pas très grand et devra être vidé après chaque utilisation

 

Le test de la table

Loin de moi l’idée de m’en servir comme aspirateur de table… quoique ! J’ai posé le robot sur ma table carrée, le but final étant la simulation de l’approche d’une marche. Tout confiant j’ai pressé le bouton marche pour commencer le test, comme d’habitude, il fait un 360° sur lui-même, démarre et fonce vers un des bords avec une vitesse que j’ai jugé excessive (peut-être à cause du prix de l’appareil) et là il stoppe net, fait un quart de tour vers la gauche, la brosse latérale est en partie dans le vide et la petite dame qui est dedans ne dit pas un mot… Le robot avance comme à tâtons, arrive au bout de la table et opère une autre rotation de 90° sur la gauche pour suivre l’autre bord de la table. Rassuré, je me suis dit que j’achèterai quand même un mur virtuel si jamais je devais lui faire faire le ménage à l’étage, je connais personnellement une personne dont le robot aspirateur de même marque a pris, ou a tenté de prendre, son envol depuis le haut des escaliers. Rattrapé par la dure loi de Newton, il a tout de même eu le temps de nettoyer un peu le bout de chaque marche…

 

Prix

Le Xiaomi Mi Robot Vacuum est disponible chez GearBest au prix de 326 €. Un tarif qui écrase totalement la concurrence pour ce type d'aspirateur (compter par exemple 1 000 € pour un iRobot Roomba 980). On peut dire que sur ce point, Xiaomi a fait très fort !

En plus de l'aspirateur, vous pouvez acheter le mur virtuel pour lui interdire d'accéder à certains endroits. Ce mur virtuel est vendu environ 13 €.

 

Conclusion

Pour terminer ce test, une petite conclusion peut être ? Mis à part pour les tapis, le Mi Robot Vacuum fait parfaitement le job. Son côté intelligent vous assure que tout sera nettoyé et qu'il ne passera pas 10 fois aux mêmes endroits. Son côté connecté vous permet de contrôler son travail (très utile si vous êtes un patron exigeant avec vos ouvriers !!). Son aspiration est suffisante pour obtenir un résultat correct et, en plus, il ne vous ruinera pas comme ses concurrents de la même gamme. Reste un seul "défaut" : l'application non traduite, qui vous fera un peu chercher ce qu'il veut ou à quoi correspondent telle option ou tel bouton. Mais rassurez vous. Comme je suis hyper sympa, je vous propose une traduction maison de l'application !! On dit merci qui ? 😀

 

4 réponses à [Test] Aspirateur Robot : Xiaomi Mi Robot Vacuum

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez JusteGeek
Google+       Facebook       Twitter       YouTube       Instagram       Flux RSS
Publicité Amazon Premium
Rechercher sur Amazon


Publicité GearBest.com

GearBest.com

Catégories