[Tuto] Mettre à jour Debian 10 vers Debian 11 Bullseye

J'ai récemment migré un de mes serveurs qui tournait sous Debian 10 vers la dernière mouture du système : Debian 11 'Bullseye'. Alors du coup, comme à mon habitude, je me suis dis que j'allais poster ici un petit tuto. Cela servira surement à quelqu'un un de ces jours... 😉

Wallpaper par défaut de Debian 11

La procédure

Pour mettre à jour son serveur Debian, il faut respecter une certaine procédure. Il est en effet important de commencer par... une petite sauvegarde de la machine ! Et oui, la sauvegarde est primordiale lorsque l'on touche de prêt au système d'exploitation. Ensuite, on va mettre complètement à jour notre Debian 10 avant de procéder à la mise à jour. Puis, il conviendra de modifier les dépôts de packages, et seulement à ce moment, on pourra lancer la mise à jour du système. Enfin, on achèvera cette migration avec quelques petites vérifications.

Dernière chose importante avant de commencer : lisez attentivement et complètement le tutoriel avant de vous lancer. Cela vous permettra d'avoir une vue d'ensemble de ce qui va être fait, et d'estimer globalement le temps dont vous avez besoin pour réaliser toute l'opération.

Sauvegarde du serveur

Alors là, sur ce point, je vous laisse vous organiser pour sauvegarder ce qui doit l'être, de la manière que vous le souhaitez. Mais surtout n'allez pas plus loin avant d'avoir mis vos données en sécurité.

Si vous n'effectuez pas une sauvegarde de machine complète, pensez à noter toutes informations utiles, comme la version du noyau, la version de build du système, les informations de montage de partitions...

Mise à jour de Debian 10

Cette étape peut paraître un peu étrange peut être mais elle est tout de même très importante. On va ici mettre notre système Debian 10 complètement à jour avant de lancer la migration vers Debian 11. Pourquoi ? Tout simplement pour éviter d'avoir des paquets trop vieux qui poseraient problème lors de la migration... Ouvrez donc un terminal avec les droits root et entrez successivement les commandes suivantes :

# apt update
# apt upgrade
# apt full-upgrade

Bon, on peut également en profiter pour faire un peu de ménage et enlever tous les packages inutiles :

# apt --purge autoremove

Notez que vous pouvez effectuer tout cela en une seule commande comme je le fais souvent :

# apt update && apt upgrade && apt full-upgrade && apt --purge autoremove

Une fois que c'est terminé, on va initier un petit reboot, ça fait jamais de mal :

# systemctl reboot

Une fois le server redémarré, on est prêt pour passer à la suite.

Mise à niveau vers Debian 11

Tout est désormais OK pour opérer notre migration, alors c'est parti ! Comme d'habitude, la procédure de migration consiste à modifier les fichiers de dépôts de Debian, afin de pointer sur les dépôts de la version cible (la version 11 dans notre cas). Pour cela, on va éditer notre fichier /etc/apt/sources.list avec notre éditeur préféré (nano, vim...)

# vim /etc/apt/sources.list

Remplacez simplement les occurrences buster par bullseye et buster/updates par bullseye-security. Votre fichier devrait ressembler à peu près à l'image ci-dessous (du moins, si vous n'avez pas modifié le fichier sous Debian 10).

aperçu de mon fichier sources.list sous Debian 11

Le référentiel étant à jour, il ne reste plus qu'à lancer la mise à jour... et à patienter.

# apt update && apt upgrade && apt full-upgrade

Une fois que tous les packages ont été mis à jour, il ne reste plus qu'à redémarrer le serveur et à vérifier si tout est OK. Vérifiez tout d'abord que Debian est bien passé en version 11 via l'un des deux commandes ci-dessous :

# cat /etc/debian_version
# lsb_release -a
Vérification de la version de Debian

Ensuite, il ne reste plus qu'à vérifier que les services assurés par ce serveur sont toujours opérationnels. Là, vos utilisations étant diverses et ne sachant pas ce que vous faites de vos machines, je ne pourrais pas vous aider, c'est donc à vous de voir ! 🙂

Suppression des paquets obsolètes

Dernière opération. Bien que facultative, cette étape est tout de même intéressante : le nettoyage post mise à jour. Il se pourrait que certains paquets soient devenus obsolètes avec la nouvelle version et qu'ils ne soient plus utiles à votre serveur. Dès lors, il est possible de supprimer ces paquets via la commande suivante :

# apt --purge autoremove

Et c'est sur ce beau nettoyage de printemps que s'achève ce tuto.

Sandstorm

Ingénieur Systèmes passionné d'informatique et de High-Tech, Sandstorm a créé JusteGeek.fr en 2013. Il aime les geekeries en tout genre. "Si un produit s'allume c'est un bon point. S'il est connecté, c'est encore mieux !"

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Quitter la version mobile